Wish list !

Qui dit mois de janvier, dis mois de mon anniversaire ! J’en profite pour établir une wish list qui pourrait donner des idées à ceux qui souhaitent m’offrir un cadeau… Haha 🙂 Ou tout simplement vous donner des idées ou des envies à vous et pour vous ! Je mettrai cette wish list à jour au fur et à mesure que des choses me feront envie.

Make up :

b8f4fea782f0c62545176faf3fe4c56b

ad123bad00dcf8a9d2def3407051891c

Soin du visage :

Soin du corps :

Vêtements et chaussures :

Ameublement et décoration :

115c44b6eb61795c90f8dec6de58d6fe

Cuisine &CO :

Sport &CO : 

4973bd8747a4600442781644a2dc6385

Compte rendu des 12 km du Rhône

Samedi 19 Novembre dernier, j’ai porté mon quatrième dossard de l’année. Après la Corrida de la Streisselhochzeit (8 km) le 15 juillet 2016, la Haguenauvienne (5 km) le 30 septembre 2016 et la Strasbourgeoise (5 km) le 9 Octobre 2016, place aux 12 km du Rhône dans un paysage totalement différent de notre belle Alsace.

Afficher l'image d'origine

Un réel défi…

Depuis que je me suis mise à la course à pieds, je n’ai jamais dépassé la distance de 8 km. Le parcours de 12 km était alors nouveau avec des paysages nouveaux et des dénivelés annoncés (+132m -135m)… du double de mes habitudes ! Mes copines de course m’ont rassurée et même que la coach m’a dit que j’étais capable de faire le semi… Ce dont je doutais fortement !

Je ne suis pas allée au bout de ma préparation…

Manque de temps, mauvaise météo, blessure, besoin de repos… Plusieurs excuses parfois vraiment bidons qui ont fait que je n’ai pas tenu mon programme de préparation. C’est ce qui m’a le plus effrayé car finalement je n’ai jamais couru 12 km au moins durant mes entraînements… J’avais tellement peur de ne pas réussir à tenir la distance que la dernière semaine avant la course je me répétais sans cesse “Je ne vais pas y arriver, je ne vais pas y arriver !”

Et au final…

1h16’31” sur ma montre, 1h17’13” en temps officiel et un classement général de 1.601 (1604) sur plus de 6.000 coureurs et un classement par catégorie de 266. Un très beau parcours dans le paysage du Beaujolais, avec des passages dans des cours de château, du monde tout au long du parcours et surtout, une ambiance de folie avec des costumes de fou ! Et au final, le dénivelé tant appréhendé… Il n’était pas si méchant que ça et tout à fait maîtrisé (grâce à une personne que j’ai suivi durant toute la montée) ! Merci à toutes mes copines d’entraînement pour leurs supers conseils !

Mon calendrier de course pour l’année prochaine se remplit déjà… En effet, cette course m’a donnée envie de porter d’autres dossards encore !

Rendez-vous l’année prochaine pour le semi-marathon du vignoble avant le semi-marathon du Beaujolais !

Comment je me suis mise à la course à pieds.

Qui aurait cru un jour que je prendrai du plaisir à courir et à repousser mes limites ? Certainement pas moi. J’ai toujours détesté la course à pied étant plus petite et aujourd’hui, je fais 3 sorties de course par semaine. Chéri n’y est pas pour rien. Il a trouvé les bons mots en me lançant des défis « Tu ne cours pas assez vite sur le terrain de handball ! » Touchée dans ma fierté, je voulais lui prouver le contraire. En effet, la course à pied m’aide beaucoup sur le terrain de handball. Mon cardio s’améliore, je suis moins vite fatiguée et j’arrive mieux à tenir la distance. C’est la principale raison pour laquelle je me suis mise à la course à pieds.

3c8820f2bb6deafb4e0666e5bfb33150

Qui aurait cru un jour que je franchirai un jour la ligne d’arrivée d’un 8 km ? Certainement pas mes professeurs de sport du collège et du lycée. Je n’ai jamais réussir à finir un cross en courant, j’abandonnais vite en marchant. Et pourtant, cet été j’ai fais ma première course après une année à sortir au moins une fois par semaine. C’est ainsi que cet été, durant mon stage, j’ai commencé à m’y mettre plus sérieusement avec deux à trois sorties par semaine.

Au fur et à mesure de la pratique, je me suis rendue compte que les sensations sont plaisantes et l’envie de repousser mes limites de plus en plus présentes. Je ressens aussi le manque après une semaine sans sortie running… Le véritable déclic ? Je me suis inscrite à la course de 12 km du Marathon du Beaujolais le 19 novembre 2016. Je n’ai jamais couru une telle distance et une préparation est forcément nécessaire. Ma préparation a débutée le 19/09/2016, date à laquelle je me suis réellement mise à m’entraîner. Mes objectifs futurs ? A voir à l’arrivée des 12 km…

bf4b394fb07ea127b6cd569c07ba45ac